UA-35383304-2

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les Aventures du Prince Ahmed

    Imprimer

     Dimanche 17 mars

    à 15h


    Ce film est projeté dans la salle François Truffaut

    de l'école de Fontgrande à Saint-Benoît de Carmaux


    "Le film est tiré des Contes des mille et une nuits et s'inpire en particulier des Contes du Cheval Volant et d'Aladin. Basé sur la technique traditionnelle du théâtre d'ombres, ce trésor d'inventivité et de finesse de formes reprend des lieux communs de l'Orient : le palais qui est construit en une nuit, le tailleur pauvre attiré par la Princesse, l'épisode d'Aladin et de la lampe merveilleuse. D'autres lieux sont imaginaires : le pays lointain des Esprits de Wak-Wak, la Sorcière et son Royaume de la Montagne en flamme... Lotte Reiniger n'hésite pas à intégrer des éléments personnels comme le Mage Africain à six têtes, ou bien une excursion en Chine."


    Le scénario : prince ahmed.jpg

    Le jeune prince Ahmed tombe amoureux de la ravissante Princesse Pari Banu. Pour l'épouser, il devra affronter son rival, le Mage Africain et s'allier avec la Sorcière dans le pays lointain des Esprits de Wak-Wak. La Mage Africain qui a capturé également la soeur d'Ahmed, la Princesse Dinarsade, pour la vendre à l'Empereur de Chine sera renversé grâce à l'aide d'Aladin et de sa lampe merveilleuse.

    Durée : 1h30

     

    La projection sera suivie d'un atelier de collage animé par Marianne Catroux


     

     

     

  • We want sex equality

    Imprimer

    Dimanche 10 mars à 15h

    Pour la Journée internationale de la Femme

    en partenariat avec la Mairie de Saint-Benoît


    La projection a lieu salle François Truffaut,

    à l'école de Fontgrande (Saint-Benoît)

     

    we want sex equality.jpg

    La séance est offerte par la municipalité.

    Film diffusé en version française.


    Réalisé par Nigel Cole

    Travailler autant qu'un homme et ne pas recevoir le même salaire, voilà ce qui met le feu aux poudres lors de ce printemps 1968 britannique. Sensibilisées à cet épineux problème par le syndicaliste Albert Passingham, les 187 couturières de l'usine Ford de Dagenham se mettent pour la première fois en grève afin d'obtenir l'égalité des sexes. Menées par Rita O'Grady, toutes ces femmes aux personnalités hautes en couleur montent des piquets de grève, sortent leurs banderoles et argumentent afin de modifier leurs conditions et des habitudes bien ancrées dans la société d'alors. Soutenues par une partie de la gent masculine de l'usine, elles persévèrent malgré les tentatives de la maison mère à Detroit de mettre un terme à toute cette agitation...


    Pour en savoir plus :

    Article paru dans l'Express

    le Monde

    Premiere