UA-35383304-2

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ciné-club kino à saint-benoît de carmaux

  • Les Aventures du Prince Ahmed

    Imprimer

     Dimanche 17 mars

    à 15h


    Ce film est projeté dans la salle François Truffaut

    de l'école de Fontgrande à Saint-Benoît de Carmaux


    "Le film est tiré des Contes des mille et une nuits et s'inpire en particulier des Contes du Cheval Volant et d'Aladin. Basé sur la technique traditionnelle du théâtre d'ombres, ce trésor d'inventivité et de finesse de formes reprend des lieux communs de l'Orient : le palais qui est construit en une nuit, le tailleur pauvre attiré par la Princesse, l'épisode d'Aladin et de la lampe merveilleuse. D'autres lieux sont imaginaires : le pays lointain des Esprits de Wak-Wak, la Sorcière et son Royaume de la Montagne en flamme... Lotte Reiniger n'hésite pas à intégrer des éléments personnels comme le Mage Africain à six têtes, ou bien une excursion en Chine."


    Le scénario : prince ahmed.jpg

    Le jeune prince Ahmed tombe amoureux de la ravissante Princesse Pari Banu. Pour l'épouser, il devra affronter son rival, le Mage Africain et s'allier avec la Sorcière dans le pays lointain des Esprits de Wak-Wak. La Mage Africain qui a capturé également la soeur d'Ahmed, la Princesse Dinarsade, pour la vendre à l'Empereur de Chine sera renversé grâce à l'aide d'Aladin et de sa lampe merveilleuse.

    Durée : 1h30

     

    La projection sera suivie d'un atelier de collage animé par Marianne Catroux


     

     

     

  • Plan B

    Imprimer

    Attention !

    Changement de film !!!

    L'association ayant eu des difficultés pour obtenir le film initialement programmé (Une brève histoire d'amour), nous vous proposons en remplacement :

     

    Jeudi 21 février 2013 à 20h30

    Salle François Truffaut, école de Fontgrande (Saint-Benoît de Carmaux)

    fanfare.jpg

    Un jour, il n'y a pas si longtemps, une petite fanfare de la police égyptienne vint en Israël. Elle était venue pour jouer lors de la cérémonie d'inauguration d'un centre culturel arabe. Seulement à cause de la bureaucratie, d'un manque de chance ou de tout autre concours de circonstance, personne ne vint les accueillir à l'aéroport. Ils tentèrent alors de se débrouiller seuls, pour finalement se retrouver au fin fond du désert israélien dans une petite ville oubliée du monde. Un groupe de musiciens perdu au beau milieu d'une ville perdue. Peu de gens s'en souviennent, cette histoire semblait sans importance...

    Mise à jour de la cotisation : 5 €